récit a la mode des grands rideurs








Dimanche arrivée en fin d'après midi, installation  dans le gite, location du matos, et montée en repérage sur les lieux de nos future exploits


pour plus de confort passez en mode pleine écran ( icone de droite)







    
Lundi temps maussade en bas il pleuviotte, on tente le coup quand même, et on le regretta pas après une marche d'approche pénible ( putai.. de verglas sur le parking )
-neige pas pire je retrouve mes sensations
-visibilité moyenne jusqu'en début d'après midi, moment ou mon matos ( ou mes jambes ) me lache


je fini la journée a revoir mes games sous la férule d'un moniteur de l'ESF. Putai.. de fil a neige.




pour plus de confort passez en mode pleine écran ( icone de droite)









    
Mardi c'est piscine, non plus tôt un  petit tour a la patinoire de Gèdre























     
Mercredi jour off, il neige a vache qui pisse, dormir boire manger, en boucle


Jeudi the BIG DAY
8h30 a la station JB le dameur nous informe 80cm en haut le domaine est en cours de sécurisation


je m'engage de suite dans le TS du Labas blanc sortie du TS parfaite je suis au sommet de mon art


Descente rapide de la combe de hermines. Grisé par la vitesse et par le fait d'être le 1er a skié la combe je me lance dans un petit hors piste vers un " surplomb" qui devrait permettre un beau panoramique. ça crisse au passage des skis, je déchausse pour installé le trépied et là catastrophe je me retrouve enfoncé jusqu'au ... dans la neige.
tant bien que mal je me sors de ce mauvais pas, personne ne ma vue OUF


pour plus de confort passez en mode pleine écran ( icone de droite)







   
Arrivé dans le couloire des marmottes c'est la grosse déconvenue de la journée
c'est déjàs tous tracé par une dameuse qui a le culot de venir me narguer pendant ma prise de vue

pour plus de confort passez en mode pleine écran ( icone de droite)





    
Puis c'est l'arrivée au TS du pic des Tentes

pour plus de confort passez en mode pleine écran ( icone de droite)








  
Le TS semble difficilement praticable ( fine couche de neige voire même présence de glace sur les sièges ).
Je tente de soudoyer le gardien des lieux.. C'est un non catégorique : la haut c'est zone de guerre des terroriste en tenu jaune et noire font tout sauter a coup d'explosifs.


Dommage ce sera pour la prochaine fois. Je regagne la station doublé par une horde de petits riders en herbe qui me donne bien du mal a choisir mes trajectoires